Plombier

Professionnel de la Plomberie

 
juin
30

Évacuation des eaux usées

Dès qu’on l’a puisée pour un usage domestique, l’eau est dite « usée « , ce qui signifie qu’elle contient des polluants qui doivent être impérativement éliminés avant qu’elle puisse retourner dans la nature. C’est pourquoi les eaux usées sont d’abord collectées dans le logement, puis rassemblées pour être dirigées vers un système de traitement, collectif dans les zones urbanisées, privatif pour les habitations isolées. Le maintien de ce système en conditions de fonctionnement optimum est indispensable à l’hygiène.

 Chutes séparées

On classe les eaux usées en deux grandes catégories, en fonction de la nature de leur charge polluante.

. Les eaux-vannes, issues des toilettes, essentiellement chargées de matières fécales et de densité élevée, aspirent fortement la garde d’eau des autres siphons raccordés sur la chute (phénomène de « désiphonnage ») et contiennent des gaz qui doivent être évacués vers l’extérieur par le chemin le plus court.

. Les eaux ménagères, qui contiennent surtout des produits chimiques (détergents) et plus ou moins de matières organiques, sont émises par petites quantités, hormis lors du vidage d’une baignoire; de plus, elles peuvent contenir des eaux très chaudes (vidage des machines à laver, jus de cuisson vidés dans l’évier de cuisine).

Il a longtemps été obligatoire de séparer la chute des deux types d’effluents. De plus, les eaux-vannes doivent impérativement chuter directement vers le collecteur principal. Cette séparation entre eaux-vannes et eaux ménagères reste de mise tant qu’on utilise des conduites classiques à âme lisse, quel que soit leur diamètre.

 Chute unique

La mise au point de canalisations en PVC à âme nervurée, résistant à des températures importantes, permet d’évacuer eaux-vannes et eaux ménagères dans une même chute.

Le nervurage met les liquides en rotation, ce qui élimine le risque de désiphonnage et maintient dans l’axe de la chute un tube d’air par lequel peut s’effectuer la ventilation de la colonne. L’efficacité de ce dispositif reste tributaire d’un diamètre de canalisation suffisant et nécessite l’implantation de joints de dilatation pour compenser les variations dimensionnelles importantes du PVC en fonction de la température des effluents véhiculés.

Le conduit de ventilation primaire prolonge la chute et doit déboucher de préférence à l’air libre au-dessus de la toiture. Il est cependant admis que la ventilation puisse déboucher dans des combles, pourvu que ceux-ci soient bien aérés (donc sans isolation sous toiture). Dans ce cas, on peut coiffer le conduit avec un lanterneau à clapet (voir ci­contre), sous réserve que la chute qu’il ventile débouche directement dans un regard équipé d’un évent, de préférence à extraction assistée.

 

RACCORDEMENT AU RESEAU DE COLLECTE

Quand un réseau de collecte des eaux usées passe à proximité, toute nouvelle habitation doit obligatoirement y être raccordée. Si une habitation a subi des modifications qui entraînent un accroissement substantiel des émissions d’eaux usées,il est recommandé de la raccorder aussi au réseau collectif plutôt

. que d’agrandir le système de traitement privatif 

Les eaux usées doivent cheminer obligatoirement dans des conduites enterrées entre le logement et le raccordement au réseau collectif

ou à la fosse septique.

Le réseau de collecte public est le plus souvent un égout unitaire qui reçoit toutes les eaux, usées et pluviales. En revanche, les installations les plus modernes, dites « à réseau séparatif », comportent deux canalisations, l’une pour les eaux usées, l’autre pour les eaux pluviales.

Articles similaires

11 commentaires

1  Fontvieille

Bonjour Le site merci lombrics a été référencé mais il va sortir dans quelques jours . Vous verrez que la nature peut grandement nous aider à assainnir nos déchets . Par exemple les lombrics du fumier absorbent et digérent les particules de matières organiques dont les matières fécales humaines . Il est nécéssaire de séparer les eaux vannes des eaux ménagères .

Cordialement

Ecrit le 23 septembre 2009 à 1:55

2  vero

peut-on raccorder eaux ménagères et eaux vannes à un même conduit à l’intérieur de la maison et non à l’extèrieur ?

Ecrit le 12 mai 2010 à 11:14

3  kara

Bonjour,
je voudrais inverser deux évacuations.
Eaux usées dans la canalisation pour toilette, et toilette dans la colonne eau usée.
Configuration du bien, immeuble collectif année 69.
Le diamètre des deux colonnes sont identiques.
Est possible de la faire ?
A qui dois je demander l’autorisation ?
Merci pour vous réponse.
Cordialement.

Ecrit le 23 juillet 2010 à 10:01

4  netzer

ou puis je trouver une adresse pour me donner un diagnostic pour le raccordement de ma fosse septique mise hors d’usage?

Ecrit le 6 octobre 2011 à 12:38

5  admin

Bonjour,

Voici un spécialiste 01.75.43.09.69

Ecrit le 6 octobre 2011 à 12:40

6  fontvieille

Bonjour Une grande nouvelle pour mes amis plombiers
L’expérience « eau propre  » à la jasse d’Alban à la Salvetat sur Agout est concluante . Avec des lombrics et des bactéries dans de l’humus , le rejet n’a pas d’odeur, il rejoint toutes les autres eaux de la maison dans un bassin où sont plantés des salicornes , des phragmites, des iris et es typha dans de l’argile de Bédarieux , des galets et des sables de rivière . Le tout repose sur une bache . L’eau qui sort est déjà claire . ce simple aménagement supprime la fosse septique, les fosses toutes eaux et bien sûr le champ d’épandage Bonne nouvelle vous croyez pas ?

Ecrit le 12 octobre 2011 à 10:49

7  fontvieille

Bernard Fontvieille communique : http://www.midilibre.fr/…/assainissement-une-alternative-au-br-anchement-.
« L’administration nous demande quand elle existe de nous brancher à la station d’épuration. Mais elle ne sait pas que les responsables de la station cherchent à faire disparaître les boues qui bien souvent prennent le chemin des zones incultes. Quand il n’y a pas de station, soit que l’on est trop loin ou bien qu’elle n’existe pas, on nous demande d’installer une fosse septique, souvent un bac dégraisseur et enfin un champ d’épandage. Tous ces aménagements coûtent cher et ils ne règlent pas comme dans la nature tous les problèmes de pollution et d’odeurs. Or les Chiliens d’abord dont le modèle TOAA a été repris par les scientifiques de l’INRA ont réintroduit les lombrics dans la chaîne de l’assainissement. A La Salvetat, l’inventeur des toilettes fertilisantes (site web : merci lombric nouvelle version) vient de brancher à la Jasse d’Alban, un assainissement totalement autonome ‘eau propre’. Le contenu des toilettes passe dans un cube où se trouvent des lombrics qui transforment nos déjections en humus et des bactéries qui transforment l’ammoniaque de l’urine en nitrate. Le rejet du cube est rejoint par les autres eaux usées de la maison. Toutes ces eaux sont réparties dans un bassin d’argile, de galet et de sable de rivière dans lesquels poussent des plantes phyto épuratrices. Nous sommes au début de cette expérience mais n’est-il pas plus cohérent d’établir dès maintenant un tas de compost de végétaux si possible broyés dans lesquels on introduit 1/3 environ de déjections animales (bouse de vache, crottin…) et qui est régulièrement arrosé pour accélérer la fermentation et attire des lombrics. Les lombrics, ces bactéries dans de l’humus. Il ne faut rien d’autre pour se passer de fosse septique, de fosses toutes eaux, de champs d’épandage ».

Pour intervenir contactez moi
Cordialement

Ecrit le 27 octobre 2011 à 7:17

8  Fontvieille

Bonjour

je vous invite à prendre connaissance de ma conférence sur les toilettes fertilisantes N’hésitez pas à me contacter pour aider à promouvoir les lombrics

merci

Ecrit le 1 juillet 2012 à 9:34

9  Bernard François

Bonjour à tous
j’ai quelque petite question
je suis locataire d’une maison cette maison est un ancien corps de ferme ou le propriétaire à fais 3 maison.
la semaine dernière j’ai eu la belle surprise que les toilettes,douche,lavabo déborder d’eaux usées donc inondation ext ext . pour ma maison et celle du voisin nous avons une seul évacution d’eaux tout étais bouché.
ma première question je voulais savoir si cela était légal une évacuation pour 2 maisons ?
2 eme question je voulais savoir si le regard dois être visible et à porter de vu ?(car le regard est caché sous les graviers)
3 eme j’ai trouver que le regard était petit pour 2 maisons savez vous me dire quelle est la norme et dimension pour un regard d’évacuation pour 2 maison?
Car mon propriétaire me remet la faute sur le dos et je viens juste d’arriver dans cette maison, de plus j’ai reçus une belle lettre en me disant que je ne peux l’appeler en cas de problème et je ne peux pas appeler de spécialiste en cas de problème car cela serai à mes frais.
Merci d’avance pour votre aide
en attente de vous lire

Ecrit le 24 juillet 2012 à 4:10

10  voltaire77

Bonjour,
je suis locataire et l’évier de ma cuisine est raccordé aux toilettes de telle façon que les débris de cuisine tombent dans la cuvette. Je voulais savoir si cette installation est aux normes et où l’on peut trouver les textes qui définissent ces normes. Malgré une VMC, l’installation dégage aussi des odeurs dégoût récurentes… que faire ?
Merci de vos conseils,
V77

Ecrit le 31 août 2012 à 5:58

11  jacques

bonjour je suis président d’un conseil syndical sur Millau Aveyron dans une petite résidence de 3 étages. Un dégât des eaux à été causé lors de la vidange d’une baignoire au troisième étage, l’eau de cette baignoire a refoulé par les WC du rez-de-chaussée. au regard j’ai lu que l’on pouvait raccorder les eaux vannes et les eaux usées dorénavant ensemble. Le syndic de la copropriété a fait passé un vidangeur équipé d’une camera sur l’cran nous avons constaté que les tuyauteries ne sont pas nervurées (que faire) merci de bien vouloir me renseigner

Ecrit le 12 septembre 2014 à 8:58

Laisser un commentaire